Select your Top Menu from wp menus

A propos de Ti Céleste

La nouvelle est tombée ce midi comme un coup de massue. Le corps sans vie du célèbre musicien guadeloupéen Wilfried Aurélien Céleste dit Ti Céleste, a été retrouvé à son domicile à Gourbeyre (Guadeloupe), ce jeudi 13 novembre 2014. Les pompiers alertés et arrivés sur place vers 11h00, heure locale n’ont pu que constater le décès de cette grande figure du Gwo Ka. Selon les dernières constatations. Ti Céleste aurait mis fin à ses jours

Céleste Wilfrid Aurélien, dit Ti Céleste venait tout juste de fêter ses 69 ans. Né le 20 octobre 1945 à Trois-Rivières, cet artiste, chanteur, compositeur et producteur était issu d’une famille de musicien.

Tout petit déjà, il accompagnait chaque week-end sa maman Ermina LAROCHELLE dans les soirées « Léwoz », les veillées mortuaires et autres fêtes communales. Son amour du chant « Lèwoz » et du Ka a débuté de manière tragique, à l’aube de ses 13 ans (Lors de la veillée mortuaire de sa mère). Alors qu’il était en pleurs, il a vibré au son des rythmes et chants de consolation interprétés par un dénommé Tirène Laurent.

En 1968, il a été repéré par la production musicale « Dulidisc » qui lui offre l’occasion d’enregistrer son premier disque solo intitulé « Vers la Montagne ». Ce sera le début d’une extraordinaire et longue carrière musicale illustrée par une impressionnante discographie. Souvenez-vous de : La Guadeloupe moin river mi moin, Chien la jappé, Avant ou mal palé, etc… pour ne citer que ceux-là. A chacune de ses nombreuses prestations lors de ses innombrables scènes européennes et caribéennes, Ti Céleste rencontrait toujours un vif succès.

Sa dernière récompense remonte à 2013, lors de la remise d’un « Elwa d’or » (6ième édition de cette cérémonie).

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *